De l'Art des techniques de vente agressives...

Tiens, il faut que je vous en raconte une bien bonne, en l'occurrence celle d'une vendeuse que j'ai croisée au Carrefour Market du coin de ma rue.

Ma télécommande étant tombée en panne de piles, quelle meilleure occasion que voilà d'aller traîner mes guêtres dans cette sympathique supérette avant une soirée Netflix-Pringles-branlette ?
Bref, me voici au Carrefour Market, et ne trouvant pas de piles, je jugeai alors opportun de me renseigner auprès d'une vendeuse occupée à réapprovisionner les rayonnages.

"Excusez-moi mademoiselle, je cherche des piles R4 pour ma télécommande avant une soirée Netflix-Pringles-branlette, pouvez-vous me dire où trouver ça ?"

Délaissant momentanément sa tâche, elle se retourna et me fixa. Je fus surpris par sa beauté éthérée, presque en décalage avec le contexte si anodin de l'endroit. Son air mutin et les petites boucles brunes de sa chevelure lui donnaient des allures de poupée fragile, là où ses grands yeux gourmands et lumineux laissaient au contraire deviner une coquinerie bienvenue.
Et pendant ce temps-là, elle continuait de me fixer.

Mais alors vraiment.

Je retentai un "Euh… des piles ? Des piles R4 ?"

Elle arrêta enfin de me fixer et réagit, et j'allais vite le regretter.

"Derrière moi les piles, putain merde bite, derrière, c'est dérriiiièèèèèèèèèèèèèèèèèère !!!!!!!!!!!!!"

Et comme si ses indications tonitruantes n'avaient pas suffi, voilà que la donzelle joignit le geste à la parole… en pivotant sa tête à 180° en direction du bon rayon !!!
Car oui, c'était bien ma veine, j'étais tombé sur la seule vendeuse de toute la ville possédée par le Démon !

Tentant de masquer mon désarroi soudain derrière une nonchalance feinte, je la remerciai et faisais mine de passer mon chemin. Mais peine perdue, j'étais devenu la proie de la vendeuse de l'Enfer, et elle n'allait pas s'arrêter en si bon chemin : au diable les piles, j'allais avoir droit à tout l'éventail des techniques de vente agressives en direct des abysses de Belzebuth !

"Dans ton cul les R4, dans ton cul ! Ta mère suce des bites en Enfer !!! Des kleenex en promotion, c'est ça qu'il lui faut, des kleenex pour essuyer le jus de bite ! Deux boites achetées, une offerte ! En tête de gondole !"

Enfin oui mais non, moi j'avais juste besoin de piles.
Mais la furie continua sur sa lancée, et voilà qu'elle essaya de me refourguer du chorizo au mètre, un lot de fourchettes à fondue, deux kilos de roquefort et un assortiment de préservatif périmés à l'eucalyptus !
Il y avait bien aussi le dernier CD de Maître Gims, mais même un suppôt de Satan a ses limites.
Bien décidé à résister à cet assaut marchand sulfureux, je décidai de laisser tomber les piles et de rebrousser chemin.
C'est alors que Miss Lucifer vomit une bonne dizaine de litres de morve verdâtre sur mon t-shirt Lapin Crétins tout neuf !

"Cadeau bonus, cadeau Bonux !"

Couvert de morve infernale, je rentrai donc chez moi avec dépit, mais sans piles.

Il me restait toujours les Pringles…

 

Toutes les images du site sont copyright de leurs propriétaires respectifs et sont utilisées à des fins purement informatives.